À la découverte de l’Association Africaine de l’Eau (AAE)

Partie d’une idée de l’ivoirien Zadi Kessy Marcel, ancien directeur général de la SODECI dans les années 70, cette nécessité de réunir l’ensemble des acteurs intervenant dans les sociétés d’eau en Afrique en vue de créer une sorte de synergie rassemblant les ressources humaines, financières, mais aussi techniques pour atteindre un certain niveau de développent et de formation des professionnels dans les entreprises du secteur, a très vite conduit à des campagnes de prospections dans les années 76. À la suite de cette campagne, cette idée s’est alors matérialisée en une sorte d’association ou plutôt d’organisation mobilisant toutes les sociétés d’eau de l’Afrique autour d’un idéal commun agissant pour le perfectionnement des hommes et des femmes de ces entreprises et l’optimisation des performances réalisées par les entreprises. En février 1980, à Abidjan, l’UNION AFRICAINE DES DISTRIBUTEURS D’EAU, UADE fut née. Elle deviendra 20 ans plus tard l’AAE.

Organisation de l’Association Africaine de l’Eau (AAE)

Face aux défis que l’évolution de l’homme avait apportés et surtout par rapport au manque d’assainissement et à la problématique de l’eau sans oublier la concurrence qui s’était mise en œuvre avec l’ESAR qui demeurait la section africaine de l’Association internationale de l’eau (IWA) et évidemment le relâchement de certains membres fondateurs anglophones et le fait que les missions de l’UADE ne corrélaient pas tout à fait aux défis actuels, il a fallu et atteindre un autre niveau. C’est pourquoi l’Association Africaine de l’Eau (AAE) a remplacé l’UADE. Cette nouvelle association qui a finalement fusionné avec l’ESAR-IWA est finalement devenue la seule association africaine reconnue comme représentante des professionnels de l’eau et de l’assainissement en Afrique. Son fonctionnement et son organisation sont régis par un congrès, une assemblée générale, un comité de direction, un conseil scientifique et technique, un secrétariat général et un organisme de communication qui est AfWA NEWS.

Défis majeurs

Les défis majeurs que s’impose l’association suivent aussi les objectifs de son prédécesseur. En réalité, l’association fait son maximum pour permettre une bonne acquisition et une mise en œuvre de l’ensemble des connaissances qui seront utiles aux professionnels des sociétés dans le domaine de la production et de la distribution d’eau, mais aussi de la gestion de l’assainissement. En outre, elle se charge de la promotion de toutes les actions aboutissant à une meilleure gestion de l’ eau en Afrique tout en aidant à la réussite des actions en faveur de l’accès à l’eau potable comme la mise en place de station de pompage en Afrique.