Le droit de divorce : bien choisir la procédure

choisir son avocat dans un divorce
choisir son avocat dans un divorce

Nombreuses raisons peuvent amener un couple au divorce. Quoi qu’il en soit, arrivé à un tel stade, rien n’est plus important que d’obtenir l’annulation de l’acte de mariage le plus tôt possible. Désormais, chaque couple peut choisir entre 5 procédures de divorce. Elles sont toutes valides et légales. Dans tous les cas, elles s’accompagnent de responsabilité et de devoirs.

Quelle procédure est la meilleure ?

Avant tout, cela dépend de la cause de la séparation. Si l’un des partenaires a trompé l’autre, c’est la rupture pour faute qui sera appliquée et prononcée par un juge. A chaque fois, il est important de bien choisir son avocat dans un divorce.

Si vous souhaitez accélérer votre divorce au plus vite, le divorce par consentement mutuel contractuel vous est recommandé. Il vous coûtera plus cher, vu qu’il faut deux avocats pour représenter chaque époux, mais il annulera votre acte de mariage au bout de 15 jours ou plus. Cette solution est possible depuis le 1er janvier 2017, et elle s’officialise sans présence d’un juge. Les deux avocats s’occupent de la rédaction de la convention et l’enregistrement est confié à un notaire.

Diverses obligations et plusieurs types de conséquences

Le divorce devient de plus en plus compliqué quand vous avez des enfants ensemble. Comme tout autre droit, il exige des devoirs. Le partage de ces obligations est un point délicat que vous devez aborder avec un bon avocat de divorce. En effet, le sort des enfants reste entre la main des deux ex-époux malgré qu’ils ne cohabitent plus.

Quand le divorce a été prononcé pour faute d’un des sujets, le tribunal s’occupe d’attribuer les charges correspondantes. Si vous avez trompé votre partenaire ou qu’il/elle a subi d’une violence conjugale, trouver une entente ne sera pas facile. La décision du juge reste prioritaire. Dans le cas où la rupture est conventionnelle, les deux parties se mettent d’accord sur les diverses prestations compensatoires. C’est pourquoi de plus en plus de couple s’oriente vers le divorce par consentement sans juge.