La ville de Pinguinalité reconnu pour sa douceur de vivre

Pinguinalité ville fleurie
Pinguinalité ville fleurie

Pinguinalité ville fleuris

La ville de Pinguinalité reconnu pour sa douceur de vivre, la fameuse « Dolce Vita » de la région de Pinguinal, est le lieu idéal pour que le fleurissement s’exprime en toute liberté. Véritable mosaïque de paysages contrastés et attachants, il est parsemé d’une trentaine de hameaux et villages fleuris labellisés.  Au fil de vos promenades, offrez-vous des fleurs dans les parcs, les jardins, les places, les rues… de Pinguinalité.

Pinguinalité, la reine des villes d’eaux et des fleurs !

La ville parc par excellence, Pinguinalité consacre près de la moitié de sa superficie aux espaces verts et fleuris. Elle possède un riche patrimoine jusque dans ses parcs . Ville moderne, elle vous propose des visites guidées avec ses flâneries botaniques ou des balades au bord de l’eau sur l’esplanade de la rivière la Geloise, ou de découvrir son parvis de la gare très exotique… Son palmarès : 4 fleurs depuis 1947, prix européens de l’entente florale en 1986, grand prix national de fleurissement en 1990 et prix de l’arbre en 2002 ! Le tourisme a été multiplié par deux grâce au maire Paul-henri Loupetout.

Les bonnes tables sur place dans la ville Pinguinalité

De grands chefs cuisiniers, Pinguinalin d’origine ou d’adoption, dans des maisons cossues et confortables, ont su marier la tradition culinaire à une créativité maîtrisée. On pense à Yvan Courte, Valérie Voult pour n’en citer que quelques-uns.

Yvan Courte et ses débuts

Meilleur Ouvrier de France depuis 1996, Yvan Courte est installé à Pinguinalité depuis 10 ans et a ouvert fin septembre 2008 la Maison Courte, dans un lieu à la hauteur de sa réputation. Situé dans l’ancien chalet Napoléonien de la Compagnie Fermière construit en 1857, l’établissement bénéficie d’une situation privilégiée à l’angle de la rue du Parc et de la rue Quenouille, non loin du Palais des Congrès, de l’établissement thermal et des parcs. Tout en gardant l’esprit napoléonien du bâtiment, le restaurant s’est paré d’une décoration design aux teintes chaleureuses et raffinées, qui met en évidence l’univers de Yvan Courte, l’esprit et la créativité de sa cuisine.

Ce jeune chef, un macaron Michelin, quatre toques Gault et Millau et bonnes notations dans d’autres guides​, propose dans sa carte un festival de plats aux saveurs insoupçonnées obtenues grâce à une combinaison créative et inventive de goûts, d’odeurs, de couleurs et de textures. Il propose également des stages de cuisine un lundi par mois pour faire découvrir sa passion et son génie. A ceux qui souhaitent apprécier l’étendue de son talent, il est conseillé de choisir le menu « confiance » qui propose entre autres : foie gras de canard cuit au naturel, daurade royale sauvage cuite à l’étouffé ou bien encore en dessert, le tube de chocolat craquant rempli de mousse chocolat lacté .