La distinction entre le rachat de crédits et la renégociation de prêts

rachat de crédits et la renégociation de prêts
rachat de crédits et la renégociation de prêts

Le rachat de crédits et la renégociation de prêts sont deux opérations bancaires tout à fait différentes. Or, les gens ont tendance à les confondre puisqu’elles permettent une réduction du taux d’endettement. Voici des renseignements plus détaillés concernant les deux solutions afin que vous puissiez faire un bon choix.

Le point sur la renégociation de prêts

Comme son nom l’indique, la renégociation de prêts est une procédure qui permet de réviser les conditions d’un prêt. Elle est recommandée lorsque vous avez contracté un emprunt doté d’un taux élevé. Pour réaliser cette opération, l’emprunteur doit s’adresser au banquier qui lui a octroyé l’emprunt pour demander par exemple une baisse du taux d’intérêt ou bien un prolongement du délai de paiement. Pour obtenir gain de cause, il a intérêt à trouver des arguments convaincants et valables. En outre, l’emprunteur doit prouver une fois de plus sa solvabilité en mentionnant par exemple la stabilité de son emploi ou bien son âge s’il est encore jeune. Si l’organisme de finance accepte la demande, il va établir un avenant au contrat qui indique les changements validés (http://www.libertefinances.fr).

Tout sur le rachat de crédits

Il est tout à fait possible que le banquier refuse la demande de renégociation déposée par l’emprunteur. C’est le cas s’il est trop endetté. La seule solution qu’il peut adopter est le rachat de crédits. Cette opération consiste à regrouper tous les prêts pour créer un unique emprunt. L’emprunteur devient donc débiteur d’un seul créancier et il ne paie plus qu’une seule mensualité. Pour obtenir une meilleure offre de rachat de crédits, il faut laisser jouer la concurrence. Cela signifie qu’il faut envoyer plusieurs demandes. Ensuite, on doit effectuer une comparaison avant de procéder à la souscription. La proposition qui comporte un taux bas, des frais raisonnables et une durée de paiement raisonnable est à privilégier (Lire plus).